<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=313873335771299&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Insuffisance rénale chien, si ça venait des protéines des croquettes ?

Écrit par Davy ROS, le 05 Jul 2018

Il n’est pas rare d’entendre dire que l’insuffisance rénale du chien provient de son âge ; qu’il s’agit là d’une sorte de fatalité, à laquelle on ne peut rien faire, et qui emportera son compagnon âgé. Cependant, cette explication ne semble plus tenir debout, puisque depuis plusieurs années déjà, on voit fleurir de plus en plus de cas d’insuffisance rénale chez des chiens de plus en plus jeunes. Lisez bien et découvrez des points clés absolument essentiels, issus de notre expérience, pour aider votre chien au plus vite dans cette pathologie.


Dans cet article, nous sommes heureux de vous partager notre expérience à propos de cette maladie rénale, si commune chez nos amis à quatre pattes. Vous y découvrirez notamment que la qualité des protéines ne sont pas sans effet sur l’apparition de cette pathologie, bien au contraire. Nous vous partagerons également, des conseils très précieux qui ont déjà permis à beaucoup d’entre vous de soigner l’insuffisance rénale de leur chien.

 

 

 

Quel rapport entre protéines et insuffisance rénale du chien ?

 

C’est grâce à notre recul d’éleveurs, passionnés depuis plus de 27 ans par la nutrition animale, que nous avons pu constater une corrélation entre la qualité des protéines et l’insuffisance rénale du chien. Explications :

 

Les protéines de mauvaise qualité : un travail colossal pour les reins du chien

 

Au cours de nos nombreuses années passées au contact de centaines de chiens, nous avons pu constater que les animaux qui consommaient des protéines de meilleures qualité n’étaient pas affectés par l’insuffisance rénale. Comment expliquer, physiologiquement, cette observation ?

Tout simplement par le fait que les protéines de faible qualité demandent au foie et aux reins du chien plus de travail pour être digérées. Elles vont alourdir le travail de digestion de l’animal, dont les organes digestifs vont subir à terme une altération, souvent sous forme d’insuffisance rénale, de troubles hépatiques ou pancréatiques.

Certaines de ces protéines bas de gamme, tristement célèbres dans bon nombre de croquettes industrielles cuites à ultra haute température, libèrent également des particules très toxiques, et notamment celles nommées AEG (pour Advanced Glycated End Products). Ces éléments sont reconnus scientifiquement comme cancérigènes et inflammatoires pour les reins. Ils engendrent un vieillissement prématuré du chien et de ses fonctions organiques, ainsi que des maladies chroniques comme l’insuffisance rénale, et ses symptômes, les crises d’urée chez le chien et le fort taux de créatinine.

 

Diagnostic_insuffisance_renal_chien_et_crise_d_uree_chez_le_chien_300

 

Autrefois les chats souffraient de bien plus d’insuffisance rénale que les chiens

 

Renversement d’une tendance ! Durant des années, on a connu beaucoup plus d’insuffisance rénale chez le chat que chez le chien, et pour cause… Les chats, soit-disant plus carnivores que les chiens, ont été nourris avec des aliments industriels plus riches en protéines. Les chats mangeant de petites quantités par rapport aux chiens, cette théorie arrangeait bien certains industriels. Malheureusement, de fait, les chats ont été nourris avec une quantité encore plus grande de protéines de mauvaise qualité. Il est donc normal que bien plus de chats tombaient malades.

Aujourd’hui, avec certaines modes qui au départ vont dans le bon sens, on voit l’alimentation des chiens s’enrichir en protéines. Mais se pose-t-on au moins la question de savoir avec quels types de protéines ? Ou quel est le moyen de cuisson de ces protéines ? Petit à petit, nous voyons émerger une grande vague d’insuffisances rénales qui touche aujourd’hui tout autant les chiens que les chats. D’ailleurs vous l’avez peut-être vous-même constaté, il suffit de voir les étagères d’alimentation et de croquettes spéciales insuffisance rénale des cliniques vétérinaires pour se rendre compte que cette maladie prend une place de plus en plus importante.

 

Pourquoi trouve-t-on autant de protéines de mauvaise qualité, voire toxiques dans les croquettes ? 

 

Vous comprenez désormais pourquoi les protéines de mauvaise qualité sont les grandes fautives de l’insuffisance rénale chez le chien. Mais, au vu de la prolifération de cas d’insuffisance rénale, ces protéines seraient-elles devenues la norme dans l’alimentation de nos animaux ?

Malheureusement, oui. Et la raison en est simple : les protéines de qualité sont les ingrédients qui coûtent le plus cher dans une croquette. C’est donc souvent sur cet élément en particulier que bien des industriels de la grande distribution tentent de faire de la marge, en incorporant à la composition de leurs produits des ingrédients de mauvaise qualité, quitte à ne pas se poser de questions sur les répercussions sur la santé des chiens.

Il faut donc fuir les protéines de basse qualité. Elles sont l’un des éléments auxquels il faut veiller à faire le plus attention pour choisir la meilleure croquette pour son chien. Si, dans la suite de cet article, nous allons vous donner quelques clés pour les détecter, il est également important de savoir repérer tous les ingrédients qui peuvent nuire à la santé du chien dans les croquettes.

C’est pourquoi nous vous invitons dès à présent, si vous le souhaitez, à télécharger un guide unique, simple et très complet, qui vous dévoilera 9 conseils d’experts en nutrition canine pour bien choisir les croquettes adaptées à sa physiologie.

Télécharger le guide : "Les 9 points indispensables pour bien choisir ses croquettes"

 

Mais alors, qu’est-ce qu’une bonne protéine pour chien ?

 

Avec les discours parfois contradictoires que l’on entend proférer sur l’alimentation pour chien, il est parfois compliqué de savoir quelle protéine est vraiment bonne pour son compagnon. Trois critères restent indispensables pour déterminer la qualité d’une protéine : découvrez-les dans cette partie.

 

Critère 1 : une protéine issue d’une viande de qualité

 

D’une part, il est absolument crucial de choisir une protéine issue d’une viande qualitative, conforme aux besoins des chiens. Si la volaille (canard, poulet, dinde…), l’agneau ou le veau sont des protéines animales digestes et excellente pour le chien, il faut toutefois éviter le boeuf ou le porc. Ces deux viandes sont en effet bien trop complexes ou acidifiante pour être bien assimilées par l’organisme du chien ou pour prendre soin de sa santé.

Cependant, une viande de qualité ne s’arrête pas à l’animal dont elle provient. Une bonne protéine pour chien est également une protéine issue d’une viande destinée à la consommation humaine. Ce point est important, car il s’agit d’un véritable gage de qualité pour la santé de votre animal. En choisissant ce type de protéine, vous vous assurez de ne pas lui donner de sous-produits animaux, mauvais pour son organisme et ses reins et à l’origine de nombreux cas d’insuffisance rénale chez le chien. Personnellement, au sain de notre élevage nous pensons que les protéines de canard demeure parmi les meilleures que vous puissiez lui apporter.

 viande-pour-chien-carnivore-2

 

Critère 2 : une protéine cuite à basse température

 

D’autre part, si la provenance de la protéine est déterminante, elle ne le sera pas si ses conditions de cuisson dégradent les nutriments naturels qu’elle contient. En effet, la plupart des industriels utilisent des procédé de cuisson à ultra haute température afin de gagner du temps et d’augmenter la rentabilité de leur chaînes de fabrication. Ceci enlève bien évidemment toutes les vertus bénéfiques pour le chien, si du moins ces protéines étaient de qualité au départ. Dénuées de tout intérêt physiologique, elles deviennent alors de mauvaises protéines, et produisent malheureusement ces fameux AEG dont nous vous avons précédemment parlé et dont les répercussions sur l’organisme du chien peuvent être destructrices.

En choisissant une alimentation avec des protéines cuites à basse température, vous êtes sûr de préserver la qualité première de l’ingrédient, qui devient alors réellement bénéfique pour l’organisme de votre compagnon.

 

Critère 3 : une protéine animale, et non végétale

 

Avec toutes les modes qui voudraient faire croire que les chiens sont devenus omnivores au contact des humains, on aurait tendance à se demander si les protéines végétales sont de bonnes protéines pour chien. Ne vous y trompez pas : votre chien est resté un carnivore, et les protéines végétales (notamment celles issues des fruits et des légumes) sont bien moins bénéfiques pour son organisme. Voire certains fruits ou légumes sont même reconnus comme toxiques pour les chiens et déjà enregistrés au Centre Antipoison Animal !

Elles ne sont pas forcément réellement en cause dans l’insuffisance rénale chez le chien, mais elles n’aide pas le chien à préserver au mieux sa santé. Notez tout de même que l’utilisation en grande quantité de certaines protéines végétales participent à l’apparition d’autres maladies comme les dermatites, les diarrhées chroniques, ou de certaines parasitoses.

Au vu de ces critères de qualité, on est en droit de se poser une question simple : un chien peut-il guérir d’une insuffisance rénale grâce à un bon apport protéique ? Comme nous avons pu le voir de très nombreuses fois au cour de notre activité d’éleveur, lorsque cette pathologie est prise à temps, la réponse est oui ! Découvrez comment dans la suite de cet article. 

 

  

Soignez l’insuffisance rénale chez le chien en lui choisissant de bonnes croquettes

 

Que votre chien souffre déjà d’insuffisance rénale, ou que vous craignez qu’il n’en souffre un jour, la démarche à avoir est le même : changer son alimentation est essentiel, notamment pour lui apporter des protéines de qualité. Mais que choisir parmi toutes les marques de croquettes qui se proclament bonnes pour le chien présentant des crises d’urée ou un fort taux de créatinine ?

proteine_pour_chien_viande_fraiche_320

 

Les croquettes “spéciales insuffisance rénale pour chien” : une fausse bonne idée ?

 

De nombreux propriétaires ont tendance à s’orienter vers des croquettes dites “spéciales insuffisance rénale pour chien”. Cela semble effectivement normal ; cependant, gare aux discours marketing qui entourent certaines croquettes !

Si l’on s’intéresse de près à la composition de ces croquettes “spéciales”, on constate qu’elles apportent moins de protéines à l’animal… et des protéines en général toujours de mauvaise qualité, qui plus est ! Vous serez sans doute d’accord avec moi, il est insensé de vouloir donner moins de protéines animales à un carnivore alors même qu’elles représentent la première source d’énergie pour lui. Cela a encore moins de sens pour un animal qui a besoin d’énergie pour régénérer ses reins !

C’est d’ailleurs ce qu’explique la Docteur Vétérinaire Jutta Ziegler, en accord avec de nombreux autres chercheurs :

"Des études américaines ont clairement montré depuis longtemps qu’un apport réduit en protéines ne permet pas de remédier aux maladies rénales. Bien au contraire : le plus important, qu’il s’agisse de chiens en bonne santé ou de chiens malades des reins, est de leur donner des protéines de qualité".

Et de par notre expérience personnel, nous ne pouvons qu’être d’accord avec Jutta Ziegler...

 

La croquette idéale : celle qui lui apporte un bon taux protéique et de qualité

 

La clé pour soigner l’insuffisance rénale du chien : un apport important en protéines, adapté à son régime naturel, dans des croquettes saines. Voici un petit rappel rapide de ce qu’il vous faut absolument trouver dans les croquettes pour votre chien souffrant d’insuffisance rénale

 

  • Pas de sous-produits animaux (aussi appelés co-produits animaux) ;
  • Mais bien des protéines issues de viandes à destination humaine ;
  • Et des protéines cuites à basse température.

Une checklist qui a été essentielle pour tous ces chiens que nous avons pu voir guérir de leur insuffisance rénale ces dernières années, grâce à une meilleure alimentation.

NOTE IMPORTANTE : Cependant, notez que dans les cas déjà avancés, nous avons toujours jugé très pertinent d’apporter une portion de viande CRUE directement mélangée dans ses croquettes. Cette méthode peut parfois nous permettre de gagner un temps très précieux. Dans ces cas là, n’hésitez pas à nous contacter par mail ou via le formulaire qui s'affichera après avoir téléchargé votre guide. Nous vous aiderons davantage et avec grand plaisir.

 

Mais gare aux autres critères de sélection qui sont aussi importants !

 

Attention toutefois à ne pas vous focaliser uniquement sur les protéines contenues dans les croquettes de votre chien. D’autres éléments entrent en considération lorsque l’on cherche une meilleure croquette pour chien. C’est cet ensemble qui l’aidera encore davantage.

Ce sont ces différents éléments que vous retrouverez notamment dans ce guide unique que vous pouvez télécharger gratuitement : “Les 9 points essentiels pour bien choisir ses croquettes et préserver sa santé”. Vous y trouverez tout pour faire un choix véritablement éclairé pour le bien-être de votre compagnon, qu’il souffre d’insuffisance rénale ou non.

Cliquez ci-dessous pour le télécharger : 

Télécharger le guide : "Les 9 points indispensables pour bien choisir ses croquettes"

Croq La Vie, vidéo 1 : Ce qui a changé ma vie !
Croq La Vie, vidéo 2 : Témoignage, comment j'ai guéri mon chien
Croq La Vie, vidéo 3 : 3 conseils clés pour soigner votre chien
Croq La Vie, vidéo 4 : Toutes les réponses à vos questions
Croq La Vie, vidéo 5 : Je soigne mon chien par l'alimentation

Posts récents