<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=313873335771299&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Insuffisance rénale du chien : VOS témoignages

Écrit par Davy ROS, le 14 May 2018

Si le terme “insuffisance rénale du chien” vous parle, c’est sans doute que vous faites face à une situation désespérante pour votre animal. Parmi les symptômes inquiétants, on dénote des crises d’urée où le chien urine beaucoup, une grande tendance à boire beaucoup également, , une haleine qui devient très vite nauséabonde à cause du pic d’urée chez le chien, ainsi qu’une fatigue générale et une perte d’appétit. Des diarrhées et vomissements peuvent également apparaître. Nous vous parlions d’ailleurs plus amplement de ces éléments dans un article consacré à la maladie en elle-même, que nous vous invitons à découvrir si ce n’est déjà fait.

L’insuffisance rénale chez le chien devient en tous cas monnaie courante aujourd’hui, atteint les chiens de plus en plus tôt au fil des années et nombreux sont les maîtres qui pensent être face à une pathologie incurable, vouée à une fin funeste. Et si nous vous disions que, pris à temps, une grande parties de ces problèmes de rein chez le chien, et de ces crises d’urée, peuvent définitivement disparaître grâce à une solution simple à mettre en place ?

Dans cet article, nous vous proposons d’enquêter sur les clichés liés à l’insuffisance rénale chez le chien, notamment à travers un témoignage poignant. Suite à sa lecture, vous aurez toutes les clés en main pour soigner votre compagnon, et pourrez même télécharger gratuitement un guide unique à ce jour, qui vous aidera à bien choisir l’alimentation de votre chien pour préserver sa santé et notamment la santé de ses reins. 

 

Nos conseils précieux pour vous aider dans l'insuffisance rénale de votre chien

 

 

 

Les protéines, grandes fautives de l’insuffisance rénale du chien ?

 

La plupart du temps, face à une insuffisance rénale, les vétérinaires vont accuser un élément constitutif de l’alimentation canine : les protéines. Examinons de plus près ces grandes fautives, pour réellement déterminer leur rôle dans les problèmes rénaux du chien.

 

Moins de protéines : la solution contre l’insuffisance rénale ?

 

Bien souvent, vous entendrez dire que les problèmes de rein et les taux d’urée élevé chez le chien sont liés à la trop grande part de protéines contenue dans son alimentation. Cependant, si l’on peut effectivement mettre ce problème sur le dos des protéines, ce n’est pas de leur quantité qu’il faut parler

Méfiez-vous du conseil qui vous préconise de faire suivre à votre chien un régime contenant moins de protéines. Ces éléments constitutifs de son alimentation sont des composantes essentielles de ses besoins physiologiques naturels. Le chien étant un carnivore, il a en effet besoin d’un grand apport protéiné dans sa nourriture : il y trouve une grande partie de son énergie, ainsi qu’une part importante de sa capacité à réparer son organisme. Réduire la part de protéines dans l’alimentation du chien qui souffre d’insuffisance rénale, c’est donc réduire ses chances de s’en sortir… Et de plus en plus nombreuses sont les études scientifiques, américaines notamment, qui prouve ce fait.

 

La clé n’est pas la quantité, mais la qualité !

 

La problématique de l’insuffisance rénale chez nos amis à quatre pattes vient bien plutôt de la qualité des protéines intégrées à son régime. La docteur Vétérinaire Jutta Ziegler, spécialiste de la nutrition canine, explique :

"Des études américaines ont clairement montré depuis longtemps qu’un apport réduit en protéines ne permet pas de remédier aux maladies rénales. Bien au contraire : le plus important, qu’il s’agisse de chiens en bonne santé ou de chiens malades des reins, est de leur donner des protéines de qualité."

Une explication issue d’un discours scientifique, basé sur des années d’expérience, et qui redonne espoir aux maîtres de chiens souffrant de ce type de pathologies.

 

Gare aux croquettes spéciales insuffisance rénale du chien 

 

Gare aux croquettes “spéciales maladie”...

 

Pourtant, on conseille bien trop souvent aux propriétaires de se lancer dans une alimentation à base de croquettes “spéciales insuffisance rénale”. Est-ce un tort ? Le principe de ces croquettes pour chien est, la plupart du temps, de diminuer le taux de protéines, sans en augmenter la qualité. 

Trop fréquemment, ces croquettes spéciales contiennent beaucoup de protéines végétales, issues notamment des céréales qui, même si elles ne sont pas nocives pour les chiens en faible quantité, ne leur apporte pas les nutriments nécessaires au rétablissement de leur santé rénale. Mais là, nous parlons bien de quantités souvent astronomiques de céréales, pouvant facilement dépasser les 50%. Est-ce donc cette quantité de céréales qui va l’aider ? Parfois même, on déplore la présence de protéines issues de sous-produits animaux dans ces produits, signe du peu de considération faite au problème des chiens souffrants…

En passant aux croquettes “spéciales insuffisance rénale”, beaucoup de maîtres nous expliquent qu’ils pensaient bien faire pour leur compagnon et se retrouvent à lui ajouter des problèmes liés au système digestif. Inflammations de l’intestin, selles molles voire diarrhée chroniques viennent alors encore plus fragiliser sa santé, et dégrader son état général… Et cela sans compter le nombre très important de maîtres qui nous expliquent qu’au bout de quelques semaines seulement, leur chien ne veut plus manger ses croquettes spéciales et “fait le difficile”. Mais au vu de la composition en général de ces aliments : céréales et protéines végétales en quantité et huiles remplaçant les graisses animales, nous ne pouvons que comprendre leur réaction.

 

Nombreux sont les éléments à prendre en compte pour véritablement apporter à son chien ce dont il a besoin pour se soigner, et rester en forme. Forts de plus de 27 années d’expérience au contact des chiens, nous avons créé un guide, unique et téléchargeable gratuitement, contenant 9 conseils très précieux à suivre pour choisir une alimentation de qualité pour votre compagnon et encore plus s’il est atteint d’une maladie rénale, de crises d’urée du chien, ou de quelconque trouble digestif s’y étant ajouté.

 

Télécharger le guide : "Les 9 points indispensables pour bien choisir ses croquettes"

 

Pour illustrer notre propos, nous vous proposons de découvrir un témoignage bouleversant, qui illustre, selon nous, certaines pratiques très courantes face à l’insuffisance rénale chez le chien, qui ne tarde à plonger l'animal dans un cercle vicieux dont trop peu sortent malheureusement…

 

Le témoignage bouleversant de France et Bounty qui était pourtant “condamnée”

 

 

 

 

Des symptômes parfois trompeurs...

 

France nous explique que son expérience avec l’insuffisance rénale commence avec un symptôme très étrange : son magnifique Bouvier Bernois, Bounty, commence un jour à boiter. Pensant d’abord à un problème articulaire, France consulte donc un ostéopathe canin qui manipule sa chienne pour une tendinite, et lui assure que le problème devrait se régler rapidement.

À ce stade, aucun signe ne laisse présager qu’il s’agit d’un problème de rein chez le chien. Même si ce symptôme peut effectivement se retrouver lors de troubles posturaux consécutifs de certaines maladies touchant des organes, comme nous avons pu au final nous en rendre compte. Malheureusement, France et Bounty n’étaient pas encore au bout de leurs peines…

 

La spirale médicale infernale contre l’insuffisance rénale

 

Face au problème qui ne cesse d’empirer, France consulte son vétérinaire. Là commence une longue spirale médicale : échographies, radiographies, qui confirment d’abord le diagnostic de tendinite. À cela s’ajoute un bilan rénal, un examen sanguin avec une analyse d’urée, qui permettent enfin d’établir le bon diagnostic : Bounty souffre d’insuffisance rénale avancée, et son pronostic vital s’en trouve engagé.

Désespérée, et sur les conseils de son vétérinaire, France introduit dans l’alimentation de sa chienne des croquettes “spéciales insuffisance rénale”. Mais on lui dit que c’est peine perdue, et que sa compagne de plus de 7 ans est désormais condamnée.

Fort heureusement, la maîtresse soucieuse du bien-être de Bounty se rend sur Internet, et trouve le moyen de mettre fin aux souffrances de sa chienne en moins de 3 mois seulement. La solution était simple, mais pas assez diffusée parmi les spécialistes de la santé canine : une alimentation de réelle qualité.

 

Nos conseils pour mettre fin à l’insuffisance rénale de votre chien

 

À travers notre expérience d’éleveurs, nous avons pu déterminer une méthode pour améliorer la santé des chiens souffrant d’insuffisance rénale, de manière totalement naturelle.

 

Quel traitement contre l'insuffisance rénale du chien ?

 

Repérez les facteurs qui causent sa maladie

 

Dans un premier temps, il est nécessaire de déterminer quels facteurs environnementaux causent l’insuffisance rénale du chien. Les causes peuvent être multiples, et parmi elles on retrouve souvent : 

  • Les effets secondaires de certaines médicaments, notamment de certains faits pour traiter l’arthrose ou l’arthrite. Lisez donc bien les notices de ces traitements, et n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire (voir témoignage vidéo : arthrose et insuffisance rénale).
  • Les ingrédients toxiques présents dans son alimentation. Les légumes (pommes de terre, tomate, …) et les fruits (raisins, pommes…), introduits directement dans la ration de nourriture ou dans les croquettes de votre animal, sont véritablement dangereux pour lui. Les supprimer totalement de son alimentation est souvent un premier pas vers une amélioration certaine de son confort et de son bien-être.

 

Choisissez-lui une alimentation réellement qualitative

 

Dans un second temps, veillez à trouver une nourriture pour chien qui contienne de vraies protéines de qualité, issues de viandes de qualité, qui l’aideront à soigner son insuffisance rénale et à faire chuter ses taux de créatinine et d’urée. Comme expliqué plus haut, les protéines animales sont absolument essentielles à son rétablissement, qu’elles soient dans une croquette ou données crues : canard, volaille ou encore agneau. Par expérience, il est parfois nécessaire d’intégrer rapidement une portion plus ou moins importante de viande crue avec ses croquettes, cela peut réellement être déterminant pour lui en fonction du stade de la maladie. Ces protéines de qualité produiront très peu de déchets nocifs dans son organisme, elles feront donc moins fonctionner ses reins et lui apporteront l’énergie nécessaire pour relancer son système immunitaire.

Rappelons que les chiens sont des carnivores et que par définition, dans tous les cas, c’est bien les viandes de qualité qui sont les aliments les plus adaptés au bon fonctionnement de leur organisme. La preuve en est que, passé quelques semaines ou quelques mois seulement, beaucoup de chiens guérissent ; mais l’attention portée à leur alimentation ne doit pas s’arrêter ici !

Par la suite, choisissez des croquettes contenant des protéines véritablement qualitatives afin de permettre à ses reins de rester en parfaite santé tout au long de sa vie. Faites attention notamment à les choisir “agréé à la consommation humaine” et “cuites à basse température”, pour garder la qualité des nutriments nécessaires à sa bonne santé.


La solution pour son bien-être ? Une alimentation de qualité

 

Comme promis, vous trouverez ici notre guide complet et gratuit, qui met en avant les points essentiels pour prendre soin de la santé de son animal, d’autant plus lorsqu’il est malade. Ce document, unique à ce jour, a déjà aidé des centaines de propriétaires de chiens à faire les bons choix, notamment dans les cas d’insuffisance rénale.

Cliquez ci-dessous : 

Télécharger le guide : "Les 9 points indispensables pour bien choisir ses croquettes"

 

Croq La Vie, vidéo 1 : Ce qui a changé ma vie !
Croq La Vie, vidéo 2 : Témoignage, comment j'ai guéri mon chien
Croq La Vie, vidéo 3 : 3 conseils clés pour soigner votre chien
Croq La Vie, vidéo 4 : Toutes les réponses à vos questions
Croq La Vie, vidéo 5 : Je soigne mon chien par l'alimentation

Posts récents